Accepter Nous utilisons nos cookies et des cookies de tiers pour améliorer nos services et afficher de la publicité en relation avec vos préférences à travers l’analyse de vos habitudes de navigation. Si vous continuez à naviguer, nous considérerons que vous acceptez leur usage. Pour de plus amples renseignements, ou bien savoir comment changer la configuration, veuillez consulter notre Politique de cookies.
Audit et conseil, Barcelone - ACTIVA
català | castellano | english | français | deutsch

FAQ – Questions fréquemment posées

FAQ – Questions fréquemment posées

Qu’est-ce qu’un audit de comptes annuels?

Un audit est un examen très complet des comptes annuels d’une entreprise réalisé par un auditeur officiellement reconnu. Cet examen est réalisé au moyen de l’application d’une série de techniques et de procédures d’analyse, en respectant toujours les normes techniques d’audit ayant force obligatoire pour l’auditeur.

Le produit final de l’audit est un rapport dans lequel l’auditeur exprime son opinion professionnelle, à savoir si les comptes annuels examinés rendent de manière raisonnable l’image fidèle de la situation économique et financière de l’entreprise auditée.

Qu’exprime le rapport d’un auditeur?

Il exprime une opinion professionnelle. L’auditeur donne son opinion sur le degré de représentativité des comptes annuels, à savoir s’ils sont bien élaborés conformément aux principes comptables et, donc, si la lecture des comptes annuels représente l’image fidèle de la situation économique et financière de l’entreprise.

A quoi sert un audit?

En définitive, il sert à attribuer de la crédibilité aux comptes annuels d’une entreprise et donc à ce que des tierces personnes puissent avoir confiance en eux pour prendre leurs décisions.

A quoi ne sert pas un audit de comptes?

Il ne sert pas à découvrir des fraudes ou irrégularités puisque ce n’est pas l’objectif d’un audit de comptes. Il ne sert pas non plus à prévoir le futur de l’entreprise ni à mettre en question la manière dont l’entité et ses dirigeants développent leurs affaires.

Combien coûte un audit?

Les honoraires d’un audit dépendent de nombreux facteurs et donc ils ne peuvent être calculés que par une étude préalable de chaque cas. Cette étude préalable est en général réalisée dans le contexte d’une ou plusieurs réunions avec l’entreprise à auditer, au cours desquelles l’auditeur réalise une estimation du nombre d’heures dont il aura besoin pour réaliser son objectif. Ce nombre d’heures constitue la base de la détermination des honoraires.

Pourquoi les entreprises sont-elles auditées?

Par leur volonté propre ou par obligation légale.

Qui est obligé d’être audité?

Pour des raisons de taille et pour réaliser des opérations sociétaires déterminées. Les deux sont réglementées par la législation commerciale ou par les législations spécifiques de formes juridiques déterminées (fondations, associations, coopératives, etc.).

Certains cas concrets d’obligation d’audit son:

  • En ce qui concerne l’obligation de taille, les sociétés commerciales sont obligées de se soumettre à un audit lorsque, pendant deux années consécutives, elles dépassent les limites suivantes:
Montant net du chiffre d’affaires 5.700.000 Euros
Total actifs 2.850.000 Euros
Nombre d’emplois 50
  • Aussi, toutes les entreprises, quelque soit leur forme juridique, qui au cours d’un exercice ont reçu des subventions d’une valeur supérieure à 600.000 euros.
  • De même, toutes les entreprises qui, au cours de l’exercice ont réalisé des travaux, prestations de services ou qui ont fourni des services à des administrations publiques d’une valeur supérieure à 600.000 euros et cela représentant plus de 50% de son chiffre d’affaires net.
  • Groupes de sociétés qui sont obligés de présenter des comptes annuels consolidés.

Quel travaille représente l’audit?

L’entreprise auditée doit assumer le fait qu’elle devra passer un certain temps à répondre aux demandes d’information des auditeurs. Il faudra fournir de nombreuses documentations et informations et il faudra également considérer le temps dédié aux réunions.

Auditer est-il toujours la meilleure solution?

L’audit de comptes annuels est un service parfaitement défini par la loi et les normes techniques de l’audit. Par conséquent, les parties ne peuvent modifier le contenu dudit service. Dans le jargon professionnel, il est coutume de dire qu’un « audit est un audit ». Toute variation que l’on souhaitera introduire donnera lieu à un service qui ne pourra être appelé audit de comptes.

Ainsi un audit n’est pas toujours le service approprié. Il dépend des besoins et de l’objectif que l’on recherche.

Y a-t-il des services alternatifs à l’audit qui servent à des fins plus spécifiques?

Comme toujours, les besoins et l’objectif recherchés déterminent le service à apporter.

Ainsi, si l’on ne requiert pas de degré de fiabilité très élevé, il est possible de passer un contrat pour une révision limitée de seulement une partie des comptes annuels. S’il est nécessaire de vérifier de manière très précise un aspect déterminé, il est possible de faire appel à un service de procédures convenues. Si l’on souhaite analyser l’existence éventuelle de fraude, il faudra réaliser une série de procédures orientées vers ladite fin, qui dépendra beaucoup des circonstances concrètes.

D’un autre côté, l’acquisition ou la vente d’un commerce nécessitera un service plus vaste qu’un audit (par exemple, nous pouvons parler d’un due diligence / contrôle diligent) et/ou peut être l’évaluation dudit commerce.

Dans d’autres cas, où il est nécessaire d’analyser les aspects plus en rapport avec la gestion de l’entreprise, on effectuera des études « ad hoc » dont la portée et la nature devront être déterminées de manière totalement sur mesure.

Tel que nous l’avons vu auparavant, aucun de ces travaux ne pourra être dénommé audit de comptes.

Accédez à notre magazine trimestriel >